Archives pour la catégorie Sources et bibliographie

picto_chiffres copieBibliographie sommaire de la séance 21

Chiffres publics et publicité du chiffre : enjeux et moyens de la production et de la diffusion d’un discours quantifié sur l’économie socialiste au Conseil d’assistance économique mutuelle

Simon Godard (Université de Paris1)

Paul Bacot, Dominique Desmarchelier, Sylvianne Rémi-Giraud, « Le langage des chiffres en politique », Mots. Les langages du politique, 2012/3, n°100, p. 5-14

Wlodzimierz Brus, Histoire économique de l’Europe de l’Est (1945-1985), Paris, La Découverte, 1986

Martin Dangerfield, « Sozialistische Ökonomische Integration. Der Rat für gegenseitige Wirtschaftshilfe (RGW) », dans Bernd Greiner, Christian Müller, Claudia Weber (éd.), Ökonomie im Kalten Krieg, Studien zum Kalten Krieg, Band 4, Hambourg, Hamburger Édition, 2010, p. 348-369

Simon Godard, « Construire le bloc de l’Est par l’économie ? La délicate émergence d’une solidarité internationale socialiste au Conseil d’aide économique mutuelle », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 2011/1, n° 109, p. 45-58

Simon Godard, « Une seule façon d’être communiste ? L’internationalisme dans les parcours biographiques au CAEM », Critique internationale, 2015/1, n° 66, p. 69-83

Giovanni Graziani, Comecon, domination et dépendances, Paris, Maspero, 1982

Suvi Kansikas, Socialist Countries Face the European Community. Soviet-Bloc Controversies over East-West Trade, Francfort-sur-le-Main, Peter Lang, 2014

Françoise Lemoine, Le Comecon, Paris, PUF, 1982

Bernard Maris (dir.), « La légitimation des discours économiques », Sciences de la société, n° 55, février 2002, p. 3-6

Sophie Saulnier, « Arithmétique” politique et bataille de(s) chiffres », Mots. Les langages du politique, 2012/3, n° 100, p. 15-29

Randall W. Stone, Satellites and Commissars. Strategy and Conflict in the Politics of Soviet-Bloc Trade, Princeton, Princeton University Press, 1996

picto_chiffres copie

Bibliographie sommaire de la séance 19

Quand la monnaie ne sert pas à compter par Jean-Michel Servet (Institut de hautes études internationales et du développement, Genève)

Jean-Michel Servet, « Monnaie : quand la dette occulte le partage », Revue française de socio-économie, 2e semestre 2013, 12, p. 125-147

 Jean-Michel Servet, Les monnaies du lien, Lyon, Presses universitaires de Lyon, 2012, 460 p.

 Jean-Michel Servet, « Toward an alternative economy : Reconsidering the market, money, and value », dans Chris Hann, Keith Hart (dir.), Market and Society. The Great Transformation Today, Cambridge, Cambridge University Press, 2009, p. 72-90

Dernières publications de Jean-Michel Servet :

J.-M. Servet, La vraie révolution du microcrédit, Paris, Odile Jacob, 2015, 256 p. http://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences-humaines/economie-et-finance/vraie-revolution-du-microcredit_9782738132468.php

Isabelle Hillenkamp, J.-M. Servet (dir.), Le marché autrement. Marchés réels et marché fantasmé, Paris, Classiques Garnier, 2015, 302 p.

http://www.classiques-garnier.com/editions/index.php?option=com_virtuemart&page=shop.product_details&flypage=flypage_garnier.tpl&product_id=1845&vmcchk=1&Itemid=1

I. Guérin, M. Labie, J.-M. Servet (dir.), The Crises of Microcredit, Londres-New York, Zed Books, 2015  http://press.uchicago.edu/ucp/books/book/distributed/C/bo22556417.html

picto_chiffres copieBibliographie de la séance 18

Les nouveaux « chiffres politiques » : une comparaison entre l’Allemagne et la France au XVIIIe siècle par Lars Behrisch (Université d’Utrecht)

Publications de Lars Behrisch :

– (avec Christian Fieseler)‚ « Statistics and Cartography », dans History of Cartography, vol. 4 (à paraître en 2016)

– « Statistics and politics in the 18th century », Historical Social Research, numéro spécial : Conventions and quantification in economy, politics and statistics. Historical perspectives (à paraître fin 2015)

– « Political Economy and Statistics in the Late Ancien Régime », dans Willibald Steinmetz, Ingrid Gilcher-Holtey, Heinz-Gerhard Haupt (dir.), Writing Political History Today, Francfort-New York, a.M.-Campus, 2013

– « Des chiffres politiques” : La statistique, dispositif politique et activité pratique au XVIIIe siècle », dans Pascal Laborier et al. (dir.), Les sciences camérales : activités pratiques et histoire des dispositifs publics, Paris, PUF, 2011

– « Agrarian Statistics in late Ancien Régime France and Germany », dans Nadine Vivier (dir.), The State and Rural Societies. Policy and Education in Europe 1750-2000, Turnhout, Brepols, 2008

– (avec Christian Fieseler et Florence Rougerie), « Les cartes chiffrées : l’argument de la superficie à la fin de l’Ancien Régime en Allemagne », Genèses, n° 68 : Gouverner par les cartes, 2007

picto_chiffres copie

Chiffres publics et privés dans les statistiques italiennes de l’émigration des années 1860 aux années 1920 par Caroline Douki

Bibliographie détaillée et sources sur ce sujet dans :

Caroline Douki, « Compter les “retours” d’émigrants italiens au début du XXe siècle : entre conventions statistiques et théorie économique libérale », Revue européenne des migrations internationales, 2013, 3, p.11-32

Version électronique accessible par le portail Cairn :

https://www.cairn.info/revue-europeenne-des-migrations-internationales-2013-3.htm

 

picto_chiffres copieBibliographie sélective de la séance 16

Conventions de mesures de la richesse et action publique par Florence Jany-Catrice

 Gadrey J., Jany-Catrice F., Les nouveaux indicateurs de richesse, Paris, Éd. La découverte, coll. Repères, 2005 (3e éd. 2012), 128 p.

Jany-Catrice F., Marlier G., « Estimer la santé sociale des régions françaises : enjeux économiques, épistémologiques et politiques », Revue d’économie régionale et urbaine, 2013, vol. 4, pp. 647-678

Jany-Catrice F., La performance totale : nouvel esprit du capitalisme ?, Lille, Presses du Septentrion, collection Capitalismes, éthique, institutions, 2012

Jany-Catrice F., « Quand mesurer devient maladif », Revue Projet, 2012 (en ligne) : http://www.revue-projet.com/articles/quand-mesurer-devient-maladif/

Jany-Catrice F., Méda D., « Mesurer autrement la richesse », Cahiers français, n° 355, Paris, La Documentation française, 2010

Jany-Catrice F., Zotti R., « Un indicateur de santé sociale pour les régions françaises », Futuribles, mars 2009

Jany-Catrice F., « The French Regions and their Social Health », Social Indicators Research, SpringerLink, vol. 93, n° 2, 2009, pp. 377-391

picto_chiffres copieSources et bibliographie sélectives de la séance 15

Publique ou privée ? La statistique des fonctionnaires en France par Emilien Ruiz

Sources originales

 Centre des archives économiques et financières – Savigny-le-Temple

  • Fonds Budgets (Contrôle financier ; Peluriers des directeurs ; Sous-direction des personnels civils et militaires)
  • Fonds Cabinets (Yves Bouthillier ; Pierre Cathala ; Paul Doumer ; Charles de Lasteyrie ; Maurice Petsche ; René Pleven)
  • Fonds privés (Gabriel Ardant)
  • Fonds statistiques et études économiques (direction de l’INSEE)

 Centre des archives contemporaines – Fontainebleau (désormais à Pierrefitte-sur-Seine)

  • Conseil supérieur de la Fonction publique
  • Fonctionnement de la DGAFP
  • Dossiers de Pierre Esclatine, sous-dir. puis chef serv. de la DGAFP
  • Travaux d’organismes chargés de la réforme administrative

 Centre d’accueil et de recherche des archives nationales – Paris (désormais à Pierrefitte-sur-Seine)

  • F/60 – Secrétariat général du gouvernement & services du Premier ministre
  • Fonds privés (Paul Reynaud)

 Aperçu des sources imprimées

 Presse et périodiques

  • Principaux quotidiens consultés : La Croix ; Le Figaro ; l’Humanité ; Journal des débats politiques et littéraires ; Le Matin ; Le Monde ; Les Nouveaux temps ; Le Siècle ; Le Temps
  • Revues : généralistes (La Revue de Paris, Revue des deux mondes; etc.) ; spécialisées (Bulletin du Comité national de l’organisation française ; Bulletin de l’Alliance nationale pour l’accroissement de la population française ; L’Économiste français ; etc.)
  • Bulletins statistiques (Annuaire statistique de la France ; Bulletin de l’Institut international de statistique; Bulletin de la statistique générale de la France ; Bulletin de statistique et de législation comparée ; Bulletin du Conseil supérieur de statistique ; Journal de la Société de statistique de Paris)

 Législation, documents et débats parlementaires

  • Journaux officiels (Lois et décrets ; Débats parlementaires ; Documents et impressions parlementaires)
  • Recueils juridiques (Collection complète des lois, décrets, ordonnances, règlements, et avis du Conseil d’État dit « Le Duvergier » ; Recueil Dalloz de doctrine, de jurisprudence et de législation en matière civile, commerciale, administrative et de droit public)

 Publications statistiques ou sur les statistiques

  • Généralités (exemple : Victor Turquan, Manuel de statistique pratique. Statistiques municipales et départementales, statistique générale de la France et de toutes les branches de l’administration, préface de M. Maurice Block, Paris, Berger-Levrault, 1891, 564 p.)
  • Nombre des fonctionnaires (exemple : Lucien March, « Contribution à la statistique des fonctionnaires », Bulletin de la statistique générale de la France, III, n° 1, octobre 1913, pp. 67-93)
  • Traitements et pensions (exemple : Michel Gautret, L’évolution des traitements des fonctionnaires civils de 1914 à 1946, thèse de doctorat en droit, faculté de droit de l’Université de Paris, 1946, 99 p.)
  • Organisation et réforme de la statistique publique (exemple : Michel Huber, « Principales lacunes et insuffisances des statistiques françaises », Journal de la Société de statistique de Paris, vol. 85, n° 3-4, avril 1944, pp. 86-96)

 Intelligences de l’État

  • Droit administratif (exemple : Henry Nézard, Théorie juridique de la fonction publique, thèse pour le doctorat en droit, Paris, L. Larose, 1901, 770 p.)
  • Économie et finances publique (exemple : Paul Leroy-Beaulieu, L’État moderne et ses fonctions, Paris, Guillaumin, 1890, 454 p.)
  • Sciences sociales (exemple : Léon Duguit, Le droit constitutionnel et la sociologie, Extrait de la Revue internationale de l’enseignement du 13 novembre 1889, Paris, Armand Colin, 1889, 24 p.)

 Réforme administrative et politique de la fonction publique

  • Diagnostics et propositions (exemple : René Favareille, Réforme administrative par l’autonomie et la responsabilité des fonctions (self-administration), Paris, Albin Michel, 1919, 252 p.)
  • Études scientifiques et analyses de doctrines (exemple : Maurice Duverger, « La situation des fonctionnaires depuis la Révolution de 1940 », Revue du droit public et de la science politique en France et à l’étranger, LVII, 1941, pp. 277-332 et 417-539.)

Bibliographie (très) sommaire

Affichard Joëlle (dir.), Pour une histoire de la statistique, t. 1 : Contributions, t. 2 : Matériaux, Paris, Économica & INSEE, 1977-1987, 589 et 969 p.

Baruch Marc Olivier et Bezes Philippe (dir.), « Généalogies de la réforme de l’État », Revue française d’administration publique, no 120, 2006, pp. 625-787

Baruch Marc Olivier et Duclert Vincent (dir.), Serviteurs de l’État. Une histoire politique de l’administration. 1875-1945, Paris, La Découverte, coll. L’Espace de l’histoire, 2000, 587 p.

Darbel Alain et Schnapper Dominique, Morphologie de la haute administration française, t. 1: Les agents du système administratif. t.2: Le système administratif, Paris, Mouton, 1967

Rosanvallon Pierre, L’État en France de 1789 à nos jours, Paris, Le Seuil, coll. L’Univers historique, 1990, 369 p.

Rosental Paul-André, L’intelligence démographique. Sciences et politiques des populations en France (1930-1960), Paris, Odile Jacob, coll. Histoire, 2003, 367 p.

Weber Florence (dir.), « Histoire et statistiques. Questions sur l’anachronisme des séries longues », Genèses, vol. 9, no 1, 1992, pp. 90‑119

 Pour aller plus loin

Ruiz Émilien, « Quantifier une abstraction ? L’histoire du « nombre fonctionnaires » en France », Genèses, no 99, juin 2015, pp. 131-148 (Sur Cairn : https://www.cairn.info/revue-geneses-2015-2-page-131.htm)

Ruiz Émilien, Trop de fonctionnaires? Contribution à une histoire de l’État par ses effectifs (France, 1850-1950), thèse de doctorat en histoire, sous la direction de Marc Olivier Baruch, EHESS, Paris, 2013, 898 p. (Sur TEL : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00863780)

Ruiz Émilien, « Compter : l’invention de la statistique des fonctionnaires en France (1890–1930) », Sociologie du Travail, vol. 52, no 2, avril 2010, pp. 212-233 (Sur HAL : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00954461)

Penser/Compter. Fabriques et usages des nombres, XIXe-XXIe siècles. Carnet de recherche sur Hypotheses.org : http://compter.hypotheses.org/

picto_chiffres copieCompte rendu de la séance 13 du séminaire le 5 mars 2015

Le plan Calcul : quelle rentabilité pour un « champion national » ?

Pierre Mounier-Kuhn (CNRS-Centre Roland-Mousnier)

[Un état des sources et une bibliographie sommaires sont indiqués en notes.]

Pierre Mounier-Kuhn a abordé l’impact de la confrontation de données chiffrées sur la création et la gouvernance d’une entreprise privée œuvrant à la réalisation d’une politique publique, la Compagnie internationale pour l’informatique (CII). Ou « comment les controverses sur les chiffres contribuent à définir une politique gouvernementale ? » Ces controverses entre experts portent toujours sur le chiffrage de la valeur des entreprises considérées et de leur potentiel d’avenir[1].

 Il a, en premier lieu, rappelé l’affaire de la Compagnie des machines Bull au début des années 1960 : les difficultés de Bull face à la concurrence d’IBM, dues à des erreurs stratégiques et à des méthodes de gestion comptable dépassées la plongent dans une crise. L’évaluation des activités de Bull par les divers acteurs appelés à la redresser (Paribas, CSF, État, etc.) est au centre des discussions, Bull invoquant le modèle économique particulier lié au financement de la location des machines[2]. Les financeurs français n’ayant pas les moyens d’investir massivement, et les dirigeants de Bull préférant nettement un partenaire américain, Bull passe en 1964 sous le contrôle de General Electric (GE).

 Dans un deuxième temps, il a expliqué les conditions de la naissance en 1966 de la CII dans le cadre du plan Calcul. Ce plan vise à réunir diverses filiales informatiques de grands groupes, dont le cœur de métier est l’informatique scientifique, militaire ou industrielle. Le nouveau « champion national » est chargé de développer une « gamme moyenne d’ordinateurs de gestion », métier nettement différent de celui des équipes constituantes, qui par ailleurs arrivent avec plusieurs gammes d’ordinateurs, induisant des doublons coûteux au lieu des économies d’échelles espérées. L’atmosphère est encore envenimée par une classique controverse sur la valeur des apports respectifs de ces PME, la firme la plus innovante voyant son portefeuille de brevets évalué a minima, et accusant l’autre de dissimuler un lourd endettement pour le faire endosser par l’État. Les différentes cultures d’entreprises, trois niveaux de décisions (interne, politique et des maisons-mères), le conflit entre les maisons-mères, le choix stratégique d’une concurrence frontale face à IBM et à Bull, des déficiences de gestion, font que CII connaît des années de démarrage peu convaincantes, qui pèseront sur la suite[3].

 En troisième lieu, Pierre Mounier-Kuhn a décrit les argumentaires des divers protagonistes (Ministère des Finances, maisons-mères, Délégation à l’Informatique) qui dressent le bilan de cette société en regard des objectifs du plan Calcul de 1966 et en fonction de leurs politiques particulières.

En 1970, le plan Calcul est renouvelé pour cinq ans : malgré les arguments du Trésor, le délégué à l’Informatique et la CII peuvent montrer que celle-ci a atteint ses objectifs techniques et approche de la rentabilité. En 1973, la CII fonde Unidata, une filiale européenne commune avec Siemens et Philips[4]. Là encore, au lieu des économies d’échelles espérées, la recherche de l’effet de taille par croissance externe aboutit à des surcoûts. Même les scenarii les plus optimistes élaborés par la CII en vue d’un troisième plan Calcul ne font pas espérer une rentabilité suffisante pour fermer le robinet des subventions avant la fin de la décennie, tandis que l’européanisation rend certaine une perte de souveraineté. La CGE sait jouer de ces arguments, en accord avec les Finances, et s’allier avec Honeywell-Bull qui peut mettre en avant sa culture managériale héritée de GE[5], l’importance de ses activités en France et sa santé financière.

 Les controverses sur les chiffres ont pesé sur les décisions, mais elles ne doivent pas masquer les facteurs politiques. En 1975, le choix du nouveau président de la République en faveur d’une « politique des créneaux » et la priorité donnée au secteur des télécommunications, lui-même en voie de « numérisation » est décisif dans le dépeçage de la CII entre Honeywell-Bull, Thomson-CSF et CGE-Alcatel.

 Pierre Mounier-Kuhn a en outre résumé les premiers rapports de la Cour des Comptes sur les investissements publics en informatique : on y découvre une institution apprenante qui s’efforce de comprendre les contraintes et les possibilités particulières de cette technologie, qu’il s’agisse de l’informatisation des services publics ou des programmes de politique industrielle comme le Plan Calcul.

 [1] On trouvera une introduction aux sources dans P. Mounier-Kuhn, « The archives of the French computer industry », Entreprises et histoire, juin 2014, n° 75, pp. 120-123. https://www.cairn.info/revue-entreprises-et-histoire-2014-2-p-120.htm.

[2] Le plaidoyer d’un éminent dirigeant historique de Bull se trouve dans G. Vieillard, L’affaire Bull, Paris, Spag-Chaix, 1968. Une analyse plus complète et distanciée est fournie par J.-P. Brulé dans L’informatique malade de l’État. Du plan Calcul à Bull nationalisée : un fiasco de 40 milliards, Paris, Les Belles-Lettres, 1993.

Sur les contraintes de la location, voir P. Mounier-Kuhn, « Un exportateur dynamique mais vulnérable : la Compagnie des machines Bull (1948-1964) », Histoire, économie et société, 1995, n° 4, pp. 643-665.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hes_0752-5702_1995_num_14_4_1795.

[3] P. Mounier-Kuhn, « Le plan Calcul, Bull et l’industrie des composants : les contradictions d’une stratégie », Revue historique, 1995, vol. CCXC n° 1, pp. 123-153.

[4] P. Griset (dir.), Informatique, politique industrielle, Europe : Entre plan Calcul et Unidata, Paris, Éditions Rive Droite, 1995. Des fonds d’archives considérables sont consultables au ministère des Finances et dans les archives historiques Bull, conservées au CAMT à Roubaix.

[5] P. Mounier-Kuhn, « From General Electric to Bull : A case of managerial knowledge transfer (1956-1970) », Entreprises et histoire, juin 2014, n° 75, pp. 42-56. https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=EH_075_0042.

picto_chiffres copie

Sources et bibliographie sélectives de la séance 11

Archives :

Centre des archives économiques et financières, Savigny-le-Temple

Série 30 D – Conseil supérieur de confiscation des profits illicites

B 9860 – Rapports annuels du Contrôle économique

Archives nationales – Pierrefitte

F 23 IGR (inspection général du Ravitaillement) – 405 à 538

F 37 120 – Rapports de la commission consultative des dommages et des réparations, 1947

AJ 41 – Rapports mensuels des préfets de zone occupée pendant l’Occupation, cartons 362 à 393

Publications :

INSEE, Enquêtes diverses sur les prix et la consommation de 1942 à 1944, Paris, 1947

INSEE, Mouvement économique en France de 1938 à 1944, Paris, 1950

INSEE, Mouvement économique en France de 1944 à 1957, Paris, 1958

Revue d’économie politique, « La France économique de 1939 à 1946 », 1947

 

ALARY Éric, Les Français au quotidien, 1939-1949, Paris, 2006

CÉPÈDE Michel, Agriculture et alimentation en France durant la Seconde Guerre mondiale, Paris, 1961

CHÉLINI Michel-Pierre, Inflation, État et opinion en France de 1944 à 1952, Paris, 1998

GRENARD Fabrice, La France du marché noir (1940-1949), Paris, 2008

GRENARD Fabrice, Les scandales du ravitaillement : Détournements, corruption, affaires étouffées en France, de l’Occupation à la Guerre froide, Paris, 2012

MARGAIRAZ Michel, L’État, les finances et l’économie. Histoire d’une conversion (1932-1952), Paris, 1991

MILWARD Alan S, The New Order and the French Economy, Oxford, 1994

MOURÉ Kenneth et GRENARD Fabrice, « Traitors, trafiquants and the confiscation of illicit profits in France, 1944-1950 », Historical Journal 51, n° 4 (2008), p. 969-990

MOURÉ Kenneth, « Food Rationing and the Black Market in France, 1940-1944 », French History 24, n° 2 (2010), p. 262-282

SAUVY Alfred, La vie économique des Français de 1939 à 1946, Paris, 1978

VEILLON Dominique, Vivre et survivre en France, 1939-1947, Paris, 1995

VEILLON Dominique et FLONNEAU Jean-Marie (dir.), Le temps des restrictions en France, 1939-1949, Paris, 1996

VINEN Richard, The Unfree French : Life under the Occupation, Londres, 2006

picto_chiffres copieBibliographie et sources sélectives de la séance 10

L’usage de la statistique (publique) et la publicité des chiffres à l’Union des industries métallurgiques et minières durant la première partie du XXe siècle, par Danièle Fraboulet

 Chatriot A., La Démocratie sociale à la française. L’expérience du Conseil National Économique, 1924-1940, Paris, La Découverte, 2002

Desrosières A., La politique des grands nombres, histoire de la raison statistique, La Découverte, 1993

Desrosières A., « 50 ans d’Insee ou la conquête du chiffre », Paris, Insee, 1996

Fraboulet D., Les entreprises sous l’Occupation. Le monde de la métallurgie à Saint-Denis, Paris CNRS-Editions, 1998

Fraboulet D., Quand les patrons s’organisent. Stratégies et pratiques de l’Union des industries métallurgiques et minières 1901-1950, Villeneuve-d’Ascq, Septentrion, 2007

Fraboulet D., «  Le patronat de la métallurgie et (in)aptitude durant la première partie du XXe siècle »,  in Omnès C., Bruno A.-S. (dir.), Les mains inutiles. Inaptitude au travail et emploi en Europe, Paris, Belin, 2004, p. 287-305

Marpeau B., « Capitalisme et « psychologie de l’éducation » : Gustave Le Bon et les milieux d’affaires au début du XXe siècle », Le Mouvement Social, n ° 191, avril-juin 2000, p. 7-24

Touchelay B., L’Insee des origines à 1961 : évolution et relation avec la réalité économique, politique et sociale, thèse de doctorat sous la direction du Professeur Albert Broder, Université de Paris 12, 1993

Touchelay B., L’État et l’entreprise. Une histoire de la normalisation comptable et fiscale à la française, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011

Volle M., Histoire de la statistique industrielle, Paris, Economica, 1982

 Archives :

*Archives nationales, 39 AS Archives du GIM : services techniques salaires – 66, 187, 209-210, 291, 306-309, 316, 339-354, 946, 949-950 – coût de la vie : 312 ;

*Archives privées au siège des organisations :

Archives de l’UIMM

Archives du GIM : dossier règlement de salaires

Archives de la Chambre syndicale des industries métallurgiques du Rhône

 Sources imprimées :

Annuaires de l’UIMM

F. Le Play, Vues générales sur la statistique, suivies d’un aperçu de statistique générale de la France, Paris, Martinet, 1840

picto_chiffres copie

Bibliographie sélective de la séance 9

Asselain J.-C., « La fiscalité française des années 1950 en perspective internationale », Études et documents XI, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1999, p. 291-329.

Association d’Entraide des Contributions directes et du cadastre, Révision des bilans (ordonnance n° 45-1820 du 15 août 1945), modalités et conséquences fiscales. Commentaire par l’administration des contributions directes, Paris, Association d’entraide des contributions directes et du cadastre, 1946.

Association française des historiens économistes, état, fiscalités, économies, Actes du cinquième congrès de l’AFHE, 16-18 juin 1983, textes rassemblés et édités par J. Bouvier et J.-C. Perrot, Paris, Publications de la Sorbonne, Série La France aux XIXe-XXe siècles, 1985.

Béaur G., Bonin H., Lemercier C. (dir.), Fraude, contrefaçon et contrebande de l’Antiquité à nos jours, Genève, Publications d’histoire économique et sociale internationale, Droz, 2006.

Bouloc F., Les profiteurs de guerre, 1914-1918, Paris, Complexe, 2008.

Caujolle P., « La profession. Conseil supérieur de l’Ordre national des experts comptables et des comptables agréés », La comptabilité, février 1943, n° 278, p. 578-58 ; Les experts-comptables devant la réforme fiscale, synthèse, Paris, Imprimerie G. Lang, 1952.

Chadefaux M., Rossignol J.-L., « Fiscalité et comptabilité », dans B. Colasse (dir.), Encyclopédie de comptabilité, de contrôle de gestion et d’audit, Paris, Economica, 2000, p. 719-731.

Cortat A., Olivier J.-M., Le profit dans les PME. Perspectives historiques XIX-XXe siècles, Neuchâtel, ALPHIL-Presses universitaires suisses, 2014.

Delalande N., « Statistiques fiscales, inégalités sociales et espace public (1901-1940) », dans B. Touchelay et P. Verheyde (dir.), La genèse de la décision, chiffres publics chiffres privés en France au XXe siècle, Bordeaux, Bière, 2009, p. 159-176 ; Les batailles de l’impôt. Consentement et résistances de 1789 à nos jours, Paris, Seuil, 2011.

Delalande N. et Spire A., Histoire sociale de l’impôt, Paris, La Découverte, 2010.

Deux siècles de fiscalité française XIXe-XXe siècle. Histoire, économie, politique, recueil d’articles présenté par J. Bouvier et J. Wolff, Mouton, 1973.

Fourquet F., Les comptes de la puissance, histoire de la comptabilité nationale et du plan, Paris, Encres, 1980.

Grotard S., « Le premier impôt sur les bénéfices d’entreprises en France. La contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre. 1916-1930 », dans Études et Documents VIII, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1996, p. 259-280.

Heritier A., « Création fiscale et réactions des contribuables. Exemple de l’impôt sur le revenu face au monde des affaires (1848-1920), Études et Documents VIII, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1996, p. 224-257.

Lescure M., Lévy-Leboyer M., Plessis A. (dir.), L’impôt en France aux XIX et XXe siècles, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2006.

Nizet J.-Y., Fiscalité, économie et politique, l’impôt en France 1945-1990, Paris, LGDJ, 1991.

Serée de Roch L., « La guerre et l’entrée dans la modernité du système fiscal français », dans Études et documents XI, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1999, p. 183-209 ; « La modernisation de la fiscalité en France (1914-1926), l’exemple du Midi toulousain », doctorat en histoire du droit, Université de sciences sociales Toulouse I, 1999.

Touchelay B. :

L’État et l’entreprise. La normalisation comptable et fiscale à la française, Rennes, PUR, 2011 ;

« De la contribution extraordinaire sur les bénéfices de guerre à la confiscation des profits illicites : les balbutiements d’une fiscalité moderne dans la France du XXe siècle », dans F. Bourillon, P. Boutry, A. Encrevé, B. Touchelay (dir.), Des économies et des hommes. Mélanges offerts à Albert Broder,Bordeaux, Bière, 2006, p. 123-135 ;

-« Taxer les bénéfices de guerre ou confisquer les profits illicites, deux légitimités distinctes », dans J.-G. Degos (dir.), L’entreprise, le chiffre et le droit. Itinéraires parallèles, itinéraires croisés, Bordeaux, Université Montesquieu, 2005, p. 367-383 ;

-« La normalisation comptable en France. Un mariage de raison pendant l’Occupation », Revue française de gestion, volume 34, numéros 188-189, novembre-décembre 2008, p. 383-401 ;

-« À l’origine du Plan comptable français des années 1930 aux années 1960, la volonté de contrôle d’un état dirigiste ? », CCA, juillet 2005, p. 61-88.

Tristram F., Une fiscalité pour la croissance. La direction générale des Impôts et la politique fiscale en France de 1948 à la fin des années 1960, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2005.

 

picto_chiffres copie

Bibliographie sélective de la séance 8

 Pour les sources, les sources imprimées et une bibliographie plus complète sur le sujet, voir Fabien Cardoni, « Aux sources du budget domestique chez Le Play », dans Fabien Cardoni (dir.), Les pratiques sociales au prisme du budget, numéro thématique des Études sociales, 2012/1, n° 155, pp. 11-46

 ARNAULT Françoise, Frédéric Le Play. De la métallurgie à la science sociale, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1993

BROOKE Michael Zachary, Le Play, engineer and social scientist: the life and work of Frédéric Le Play, Harlow, Longmans, 1970

BUISAN Georges, « Une lecture comptable des budgets de Le Play », Sociétés contemporaines, n° 26, 1997, pp. 73-92

DAVID Jérôme, « La norme descriptive du budget dans les monographies leplaysiennes et les romans balzaciens », Études sociales, n° 138, 2e semestre 2003, pp. 73-95

HACKING Ian, The taming of chance, Cambridge, Cambridge university press, 1990

LAZARSFELD Paul Félix, Philosophie des sciences sociales, Paris, Gallimard, 1970

PERROT Michelle, Enquêtes sur la condition ouvrière en France au XIXe siècle, Paris, Hachette, 1972

PROCACCI Giovanna, Gouverner la misère. La question sociale en France en 1789-1848, Paris, Le Seuil, 1993

SAVOYE Antoine, Les débuts de la sociologie empirique, Paris, Méridiens Klincksieck, 1994

SAVOYE Antoine, « Les enquêtes sur les budgets familiaux : la famille au microscope », dans COHEN Yves et BAUDOUÏ Rémi (dir.), Les chantiers de la paix sociale 1900-1940, Paris, Ens Éditions, 1995, pp. 57-76

SILVER Catherine Bodard (éd., trad. et intro.), Frédéric Le Play. On family, work, and social change, Chicago, coll. The heritage of sociology, University of Chicago Press, 1982

 

Sources et bibliographie sur les succursales de la Banque de France 1850-1914 (séance 7)

picto_chiffres copie

Bibliographie indicative

Alain Plessis, Histoires de la Banque de France, Paris, A. Michel-Mission historique de la Banque de France, 1998 [voir en particulier les articles « Recherches sur un portrait type d’une succursale de la Banque de France sous le Second Empire », p. 81-110, « Les concours de la Banque de France à l’économie (1842-1914) », p. 141-159 et « Le « retard français » : la faute à la banque ? Banques locales, succursales de la Banque de France et financement de l’économie sous le Second Empire », p. 183-198]

Alain Plessis, « La révolution de l’escompte au XIXe siècle », Revue d’histoire du XIXe siècle, n° 23, 2001, p. 143-163

Yves Leclercq, La Banque supérieure. La Banque de France de 1800 à 1914, Paris, Classiques Garnier, 2010

Michel Lescure et Alain Plessis (dir.), Banque locales et banques régionales en France au XIXe siècle, Paris, A. Michel-Mission historique de la Banque de France, 1999

Christophe Lastécouères, Les feux de la banque : oligarchie et pouvoir financier dans le Sud-Ouest : 1848-1941, Paris, Éd. du CTHS, 2006

Hervé Vuillaume, « La politique d’escompte de la Banque de France et ses permanences (1857-1870) », Cahiers d’économie politique, 2007/1, n° 52, p. 135-156

Sources mobilisées

Les fonds historiques de la Banque de France :

– dossiers de succursales (Auxerre, Auch, Briey, Cambrai, Douai)

– rapports d’inspection (Auxerre, Auch, Briey, Cambrai, Douai)

Les ressources des archives départementales :

– la série M (ex : AD du Nord, M 551/10 à 16 : Banque de France ; AD de l’Yonne : 6 M 3/25 : Banque de France, succursale d’Auxerre, 1848-1859)

– les séries ETP (ex : AD Gers, 1 ETP 1 à 33 : succursale d’Auch ; AD de Meurthe-et-Moselle, 2 ETP 1 à 13 : succursale de Briey) ou W (AD de l’Yonne : 1276 W 1 à 44 : Banque de France, succursale d’Auxerre ; ou dans le Pas-de-Calais)

Bibliographie sur la fiscalité au XVIIIe siècle (séance 5)

picto_chiffres copie

Bibliographie en lien avec la communication du 6 mars 2014 de Mireille Touzery

Fiscalité du XVIIIe siècle

Joël Félix, « Vérifier, liquider, amortir : la dette et l’économie politique de la dette au XVIIIe siècle », dans Marie-Laure Legay (dir.), Les modalités de paiement de l’Etat moderne, journée d’étude 3/12/2004, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007

Joël Félix, « The problem with Necker’s Compte rendu au roi (1781) », dans J. Swann and J. Félix (dir.), The crisis of the French Monarchy, France from Old Regime to Revolution, British Academy, OUP, 2013, pp. 107-125

Robert Schnerb, La péréquation fiscale de l’Assemblée constituante (1790-1791), Clermont-Ferrand, impr. de de Bussac, 1936, 115 p., cartes

Mireille Touzery, « Vauban, Projet de dime royale », introduction et édition par Mireille Touzery, dans Michèle Virol (dir.), Les oisivetés de Monsieur de Vauban, Seyssel, Champvallon, 2007, pp. 705-957 (avec la réponse de Le Pottier de La Hestroye).

 Mireille Touzery, « La dernière taille. Le rôle de Janvry pour les six derniers mois de 1789 et pour 1790 », Histoire et mesure, juillet 1997, pp. 93-142 (disponible en ligne)

Mireille Touzery, L’invention de l’impôt sur le revenu. La taille tarifée. 1715-1789, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1994, 620 p. (désormais disponible en ligne sur Openbooks.org)

Bibliographie sur la comptabilité des travaux publics au XVIIIe siècle (séance 4)

picto_chiffres copie

Bibliographie en lien avec la communication du 6 février 2014 d’Anne Conchon :

 

Stéphane Blond, « Les états du roi des Ponts et Chaussées pendant l’administration des Trudaine 1743-1777 », Comptabilités, 2012/3, [en ligne]

URL : http://comptabilites.revues.org/721

 

Anne Conchon, « La corvée royale au XVIIIe siècle : le travail forcé en débat », Le travail en question (XVIIe-XXe siècle), colloque Gide, Orléans (22-24 mai 2008), Tours, PUFRT, 2012, p. 45-58

 

Anne-Sophie Condette-Marcant, Bâtir une généralité. Le droit des travaux publics dans la généralité d’Amiens au XVIIIe siècle, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2001

 

Id., « De la gestion aux sacrifices : le difficile équilibre du budget des Ponts et Chaussées », Les modalités de paiement de l’État moderne. Adaptation et blocage d’un système comptable, actes de la journée d’étude du 3 décembre 2004, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007

 

René Favier, « Les risques du métier. Les entrepreneurs et les travaux publics en Dauphiné au XVIIIe siècle », Tisser l’histoire. L’industrie et ses patrons, XVIe-XXe siècle. Mélanges offerts à Serge Chassagne, Valenciennes, Presses universitaires de Valenciennes, 2009, p. 172-182

 

Anne Jolly, « Les modalités de financement de la trésorerie général des Ponts et Chaussées durant la gestion de G. Prévost : étude d’un système comptable et financier », Université Paris1, master 2, 2013

 

Éric Szulman, La navigation intérieure sous l’Ancien Régime. Naissance d’une politique publique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014